Peut-on conduire un scooter sans bsr ?

Peut-on conduire un scooter sans bsr ?

Vous aimeriez faire plaisir à votre enfant en lui offrant un scooter ou vous avez 18 ans ou presque et souhaiteriez, vous acheter un scooter ou un cyclomoteur afin de faciliter vos déplacements vers la fac ou vers les différents jobs que vous avez trouvé ? C’est une très bonne idée. Cependant, saviez-vous que pour conduire un scooter, il ne faut pas uniquement savoir rester en équilibre ? Il y a d’autres critères rendus obligatoires par les législations qui régissent la sécurité routière. Ainsi, qu’avez-vous besoin de savoir avant de vous mettre en circulation avec votre scooter ?

Quelles sont les différentes mesures ou exigences de la sécurité routière par rapport à la conduite de scooter ?

Comme nous l’avons dit plus haut, il est vrai que le scooter est un engin à faible puissance, mais il s’agit d’un deux-roues ou trois roues avec moteur qui est susceptible de causer des dégâts graves en cas de collisions avec des tiers. Pour cette raison, sa conduite est régie par des exigences très contrôlées. Ainsi, au nombre des exigences les plus importantes à ne surtout pas négliger, il y a :

  • Le fait que les conducteurs de scooter doivent passer le permis de conduire. Notez que le type de ce permis de conduire va dépendre du type de scooter le conducteur envisage piloter. En effet, il existe plusieurs types de scooters. On dénombre sur le marché, des scooters de 50 cm3, de 125 cm3 et d’autres qui n’atteignent pas ces dimensions avec une puissance maximale ou une vitesse maximale de 4kmH. Pour chaque variété de cyclomoteur, vous devez donc passer une catégorie de permis. C’est un peu comme les permis voiture. Il y a des permis pour les véhicules poids lourds, des permis B ou de catégorie B, permis A (permis a2, etc.) et ainsi de suite. Pour donc espérer mettre votre scooter en circulation, vous devriez être des titulaires de permis AM, ou être titulaire d’un BSR.
  • Le fait que vous devez atteindre un certain âge. En effet, il est permis de conduire un scooter lorsqu’on a 18 ans. Cependant, il n’est pas rare de voir des lycéens conduire des scooters. C’est parce que la loi leur a réservé une autorisation pour ceux qui ont un âge minimum de 13 ans.

Qu’est-ce que le BSR ?

A défaut d’être titulaire du permis, il est impératif de passer le text pour obtenir son brevet de sécurité routière. Sans cela, vous n’avez pas le droit de conduire un scooter sur la voie publique. Ce brevet appelé BSR est comme le laisser-passer des conducteurs de motos à faible puissance et même de quadricycle. Il est obligatoire pour tous ceux qui ont déjà atteint la majorité.

Il est obtenu suite à des heures de formation qui se déroule en deux grandes étapes (théorique et pratique). De plus, cette formation est accessible à tous ceux qui ont atteint la majorité, mais également à tout adolescent ayant passé l’âge de 14 ans. Par contre, les personnes nées avant janvier 1988, sont exemptées de suivre la formation pour l’obtention du BSR.

Comment obtient-on le BSR ?

La première phase pour l’obtention du bsr est celle de la formation théorique. Par conséquent, tous les inscrits suivent des cours bien précis sur le code de la route durant une durée préalablement établie. L’assimilation de ces cours doit être contrôlée et attestée par un document qui prouve que les apprenants ont passés cette étape avec brio. Ce document n’est nul autre que l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR). Il faut quand même préciser, que cette première étape est beaucoup plus importante pour les lycéens et tout autre apprenant étant encore sur les bancs.

Pour les personnes plus âgées et qui ne sont pas scolarisées, c’est plutôt l’ASR (Attestation de Sécurité Routière) qui constitue le document qui valide la première phase de formation pour la conduite d’un scooter.

L’ASSR ou l’ASR obtenu, la deuxième phase de l’obtention du bsr peut donc commencer. Ce n’est rien de bien compliqué. Il s’agit de la formation pratique où les apprenants doivent suivre une formation à l’auto-école pendant 8 heures environ. Cette formation est subdivisée en trois temps. 4 heures de conduite en circulation,  3 heures pour une conduite en dehors de la circulation, et 1 heure pour une séance de conseils ou de sensibilisation sur les différents risques que l’on court lorsqu’on conduit.

Quelles sont les conditions pour passer le Bsr ?

La condition la plus importante pour passer le bsr, est d’avoir plus de 13 ans. Si vous la remplissez, vous pouvez avoir accès aux séances de formation. Mais il faut notifier que si la loi vous autorise à suivre ces cours, il y a des pièces à fournir en complément pour que cela soit vraiment effectif. Ainsi, vous serez amené à fournir :

  • Des photos d’identité en couleur (4 plus précisément)
  • Une photocopie recto-verso de votre carte d’identité ou une copie de la pièce d’identité d’un tuteur pour le mineur
  • Un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois

Peut-on mettre en circulation son scooter sans l’obtention du bsr ?

Il est vrai que la loi exige que tous les conducteurs de scooter puissent passer le BSR. Mais quelle loi ou quelle règle n’a pas d’exception ? Ainsi, il n’est pas rare de voir des conducteurs de scooter ou de cyclomoteur ou de mobylette sans bsr. Ceci est souvent le cas avec ceux qui sont nés avant janvier 1988.

A part eux, il y a également d’autres catégories d’individus qui roulent tranquillement leur scooter sans avoir le bsr. Mais ces derniers doivent forcément disposer d’un permis motos ou d’un permis international qui soit équivalent au bsr. Si ce n’est pas le cas, ils sont passibles de payer une amende, ou d’écoper d’une sanction et ceci sans négociation.

Quelles sont les conditions pour rouler un scooter sans bsr ?

Pour rouler un scooter sans bsr, vous devez impérativement avoir un permis équivalent au bsr. Ensuite, vous devez obligatoirement assurer votre scooter. Et pour finir, vous devriez être âgé d’au moins 18 ans.

La condition d’assurance est toute aussi importante que l’équivalence de permis. Si vous ne savez donc pas comment assurer votre scooter, contactez au plus vite, une compagnie d’assurance auto avec la carte grise de l’engin, votre permis de conduire , votre carte d’identité et d’autres documents complémentaires qui pourront être demandés plus tard.