Assurance au tiers : quand faut-il y passer ?

1janmmjkqv8qkfx6jm49

Pour les automobilistes, l’assurance automobile constitue un poste de dépense considérable. Il faut savoir qu’en France, l’assurance auto est obligatoire, et ce, depuis 1958. A minima, cette obligation concerne la souscription à une assurance auto au tiers. Mais, encas de sinistre, cette protection juridique est-elle suffisante ? Qu’est-ce qu’elle couvre exactement ? En effet, il peut s’avérer quelques fois judicieux de diminuer le montant des cotisations. Pour ce faire, il faudrait switcher d’une assurance-automobile tous risques à une formule au tiers. Quelles sont les différentes situations pouvant vous pousser à prendre à une telle décision ? Quand faut-il effectuer cette transition ? Notez que la souscription à une formule au tiers est la meilleure chose à faire dans certaines situations.

L’assurance-automobile au tiers, qu’est-ce que c’est ?

Encore connue sous l’appellation responsabilité civile automobile, l’assurance auto au tiers est la formule de base à laquelle il est possible de souscrire pour assurer sa voiture. C’est la couverture minimum légale imposée. Pour les automobilistes, il s’agit du contrat d’assurance auto le moins onéreux. Comme vous l’aurez compris, cette assurance auto au tiers est une couverture de base et n’offre ainsi qu’une protection du conducteur limitée. Grâce à la garantie responsabilité civile de l’assurance, elle ne prend en compte que les dommages matériels et les dommages corporels que votre voiture et vous êtes en mesure de causer à un tiers au cours d’un sinistre dont vous êtes le responsable. Les dommages causés à votre propre personne ne sont toutefois pas couverts. Donc, en cas de sinistre responsable, il vous reviendra de financer les différentes réparations de votre auto ainsi que les dommages corporels que vous avez subis.

Malheureusement, il en va de même, si vous n’êtes pas le responsable du sinistre et que l’autre automobiliste n’a pas été identifié. Par contre, en cas de sinistres ou si vous êtes victimes d’un accident avec des dommages subis et qu’une tierce personne a été reconnue responsable, eh bien, son assureur auto se chargera de vous indemniser.

Cependant, il faudra ajouter à votre contrat d’assurance auto au tiers des garanties supplémentaires telles que la garantie dommage, la garantie bris de glace, contre le vol, garantie incendie et autres.

Et la formule tous risques alors ?

Il est important de rappeler que les compagnies d’assurance proposent deux formules d’assurance pour un véhicule : il s’agit donc de l’assurance responsabilité civile qui est encore la formule au tiers et la formule d’assurance tous risques. Notons que cette dernière est la plus chère des deux et aussi la plus complète. En plus du tiers, elle couvre tous les dommages subis par le véhicule assuré, qu’il s’agisse d’un accident responsable ou non ou que le responsable de l’accident ait été identifié ou non. Elle offre également une protection en cas d’attentats ou de catastrophes naturelles (Évènements climatiques et autres). Le prix moyen de ce type d’assurance était en 2020 de 508 euros par an selon la FFA qui est la Fédération française de l’assurance. Elle est ainsi deux fois plus onéreuse que la formule au tiers qui est de 245 euros par an. Notons que l’assurance tous les risques représentait environ 2/3 des contrats d’assurance auxquels souscrivent les automobilistes.

Mais, comme nous vous l’avions précisé plus haut, certaines situations peuvent pousser le propriétaire du véhicule à passer à l’assurance-automobile au tiers et ainsi renoncer à cette couverture plus élargie.

Alors, quand opter pour une formule au tiers ?

Quand assurer sa voiture au tiers ? La souscription à une assurance-automobiliste au tiers est en général la meilleure option que vous avez si :

  • Votre budget est serré : comme déjà mentionné, la formule au tiers est la moins chère des deux.
  • Votre voiture est âgée : si vous possédez une telle voiture, alors sachez qu’un contrat d’assurance auto au tiers est largement suffisant. En cas de collision ou tout simplement d’accident, votre compagnie d’assurance va se baser sur la valeur du véhicule sur le marché. Or, il faut savoir qu’en moyenne, un véhicule neuf perd 61 % de sa valeur 5 ans après sa mise en circulation. Si vous êtes donc dans ce cas et que vous êtes couvert par une assurance tous risques, il est très probable que vous payiez bien plus cher en cotisation d’assurance que la valeur de votre véhicule sur le marché.
  • Vous êtes un conducteur malussé : il faut savoir que si vous êtes dans ce cas, eh bien, votre prime d’assurance auto sera probablement conséquente. Pour donc revoir vos mensualités à la baisse, vous êtes en mesure de réduire votre niveau de protection et ainsi de passer à la formule au tiers.
  • Vous êtes résilié : si à cause d’un malus trop important, votre assureur résilie votre contrat d’assurance, il vous sera compliqué de trouver une assurance automobile. Pour les automobilistes résiliés, les assurances auto au tiers sont généralement les seules formules que les compagnies d’assurance sont prêtes à proposer. Ceci, il faut le noter, à des prix assez onéreux ! Si c’est votre cas, il est toutefois possible de trouver une assurance automobile qui vous convient parfaitement en optant pour la meilleure assurance. Pour ce faire, vous pouvez vous référer à des comparateurs assurance automobile en ligne pour mettre en concurrence les différentes offres d’assurance.

Estimer en moins d’une minute le prix de son assurance auto

Notons que les tarifs n’ont pas de valeur contractuelle et sont indicatifs. Les estimations sont faites à partir de deux éléments : des prix minimums de devis réalisés par des profils qui se rapprochent du vôtre et les statistiques de sinistres. Pour l’obtention d’un tarif plus précis, il est conseillé de remplir un devis d’assurance auto personnalisé.

Notons que le choix d’un bon assureur est lui aussi capital. Vous jouirez ainsi de prix intéressants et d’un niveau de protection optimale. L’adaptation de son assurance auto à ses besoins est d’une très grande complexité. Et pour y arriver, plusieurs facteurs et situations entrent en ligne de compte. Il importe de bien choisir et surtout de considérer ses besoins.