Myfcvdunes5fpz1at6tv

Généralement, c’est le propriétaire du véhicule qui souscrit à une assurance automobile. Toutefois, il peut arriver quelques situations pouvant obliger un automobiliste à souscrire à un contrat d’assurance automobile pour une voiture qui ne lui appartient pas. Alors, est-il possible d’assurer son véhicule même si ce dernier n’est pas le nôtre ? Si oui, quelles sont donc ces situations qui peuvent nous y pousser ? Est-ce une procédure légale ? À quelle assurance auto souscrire ? Il faut savoir que légalement, il n’y a aucun obstacle à souscrire à une assurance pour une voiture qui n’est pas la nôtre et dont le certificat d’immatriculation (la carte grise) appartient à un tiers. Cependant, il faut qu’il y ait une totale transparence avec la compagnie d’assurance, celle-ci étant en capacité de refuser.

Est-il possible d’assurer sa voiture sans être titulaire d’un permis de conduire ?

À l’achat d’un véhicule, posséder un permis de conduire n’est pas obligatoire. Cependant, vous n’êtes pas en mesure de l’assurer contrairement aux jeunes conducteurs. Vous le savez très certainement, l’assurance auto pour tous les véhicules terrestres à moteur est une obligation, et ce, même si leur stationnement est permanent. Il faudra donc trouver en attendant d’avoir votre permis, un conducteur qui acceptera d’assurer votre véhicule en son nom. Ce dernier sera désigné comme conducteur principal pendant ce temps.

Assurer une voiture qui n’est pas à soi : est-ce possible ?

Il est bien possible de souscrire à une assurance voiture pour un véhicule dont on n’est pas le propriétaire. Cependant, notez que votre assureur est tout à fait en mesure de refuser l’établissement d’un tel contrat d’assurance auto. Autrement dit, la souscription d’une assurance-automobile à un autre nom est soumise à la validation de l’assurance. En cas de refus, n’hésitez donc pas à consulter un comparatif en ligne afin de trouver une compagnie d’assurance qui vous le permettra. Notons aussi qu’il est possible que l’assureur procède à une enquête sur la relation qui existe entre vous et le propriétaire du véhicule, sur la provenance de ce dernier ou encore qu’il réclame une preuve écrite attestant que le véhicule vous a été bel et bien prêté.

Quel contrat d’assurance auto choisir alors dans ce cas ?

De manière générale, dans le cas du prêt d’un véhicule, l’assureur vous propose deux options pour ce qui est du contrat d’assurance : vous êtes assuré en tant que conducteur principal ou comme conducteur secondaire. 

Assurer le véhicule comme conducteur principal

Lorsque vous choisissez d’assurer le véhicule comme conducteur principal, vous aurez à choisir parmi l’une des formules d’assurance classiques à savoir l’assurance au tiers (assurance responsabilité civile), assurance intermédiaire ou encore assurance auto tous risques. Vous jouirez également de toutes les garanties d’assurance (garanties complémentaires comprises). En échange, il faudra bien évidement vous acquittez des différentes cotisations et pourrez être considérés comme coupable en cas de sinistre responsable. Toutefois, dans ce genre de cas, c’est vous qui percevrez les indemnisations de l’assureur et non le propriétaire du véhicule, sauf si le contrat stipule le contraire. Enfin, il faut noter que le coefficient bonus-malus que vous obtiendrez en conduisant ce véhicule sera conservé si vous achetez votre propre véhicule.

Assurer le véhicule comme conducteur secondaire

Vous pouvez également souscrire à une assurance comme conducteur secondaire pour un véhicule dont vous n’êtes pas le propriétaire. Dans ce cas, vous serez sous la responsabilité du titulaire de la carte grise et c’est donc lui qui se chargera des cotisations. Par conséquent, en cas de sinistres, c’est le propriétaire qui sera considéré comme responsable de l’accident et qui pourra être indemnisé. Il s’agit alors d’une option risquée. D’abord, parce qu’en tant que conducteur secondaire, les garanties donc vous bénéficierez seront moins importantes que celles du conducteur principal. Ensuite, cette option suppose que vous devez moins utilisé le véhicule que le conducteur principal. S’il en est autrement, eh bien, il s’agirait d’une fausse déclaration. Ce qui pourrait vous faire perdre les indemnisations en cas de litige.

De plus, notons que des clauses particulières peuvent réduire les garanties pour le conducteur secondaire ou accroître le montant des franchises assurance auto.

Et en cas de prêt occasionnel, faut-il souscrire une assurance auto ?

La majorité des contrats d’assurance auto prennent en compte le prêt occasionnel d’un véhicule. Toutefois, il s’agit d’une option limitée. D’abord, il faut bien évidemment que le conducteur occasionnel ait son permis. En fonction des contrats d’assurance, ce dernier doit également être un conducteur expérimenté ou un membre de la famille. Avant donc le prêt d’un véhicule, il est important de consulter les conditions générales du contrat prévues à cette fin. En cas de mention du prêt, le conducteur occasionnel percevra une indemnisation en cas de sinistre. Ceci, bien évidemment sous certaines conditions avec généralement une majoration du montant de la franchise.

Le véhicule, qui doit l’assurer ?

Comme mentionné plus haut, tous les véhicules terrestres doivent être assurés avant une mise en circulation et ce, même en cas de stationnement. C’est donc au propriétaire de le faire. Si ce dernier ne s’en sert pas et que le véhicule sert à une autre personne, elle est tenue de s’assurer avant de prendre le volant, ceci, soit en tant qu’utilisateur principal ou utilisateur secondaire soit en s’assurant que l’assurance du titulaire de la carte grise prend en charge un prêt occasionnel.

Que vous soyez propriétaire du véhicule ou non, la comparaison des devis assurance auto est primordiale

Même si vous n’êtes pas le titulaire de la carte grise, il est important de comparer les devis assurance auto afin de garantir un excellent niveau de protection et ainsi, de jouir d’un montant de prime d’assurance avantageux. Vu que la voiture ne vous appartient pas, il convient de redoubler de vigilance quant au choix des différentes garanties. Une tentative de vol ou un incendie risquerait de vous porter préjudice. Il importe donc de trouver de bonnes offres d’assurance en vous tournant vers un comparateur d’assurances en ligne.

L’assurance minimale exigée par la loi

La formule d’assurance minimum légale est l’assurance auto au tiers ou encore la garantie responsabilité civile. Cette dernière permettra d’indemniser une tierce personne pour les dommages causés (dommages matériels et dommages corporels), en cas de sinistre responsable. Pour trouver la meilleure assurance qui vous proposera des prix intéressants, comparez des assureurs en ligne et obtenez des devis d’assurance auto de différentes compagnies d’assurance, et ce, gratuitement.

Continue Reading
Share:
La franchise sur une assurance auto : explications

Pour qu’un automobiliste puisse circuler librement sur les voies publiques, il faut obligatoirement qu’il souscrive à un contrat d’assurance auto pour son véhicule auprès d’une compagnie d’assurance. Rappelons que ce…
Vhukry08awuccytkjrba

De la même manière que des négociations peuvent être faites au moment de souscrire  une assurance auto, il arrive par moments que les assureurs et l’assuré puissent faire une négociation…
Comment acheter une  voiture avec reprise ?

Comment faire l’achat de voiture avec reprise ? Il n’y a rien de mal à vouloir rouler une nouvelle voiture. C’est d’ailleurs à cause de cela que plusieurs concessionnaires mettent à…
1janmmjkqv8qkfx6jm49

Pour les automobilistes, l’assurance automobile constitue un poste de dépense considérable. Il faut savoir qu’en France, l’assurance auto est obligatoire, et ce, depuis 1958. A minima, cette obligation concerne la souscription…